Se découvrir une passion

Se découvrir une passion

 

« Un enfant aime toujours quelque chose nous dit Said, enthousiaste. Il suffit de lui donner des occasions de découvrir des choses nouvelles, et puis, le laisser faire ». Said est éducateur chez SOS Villages d’Enfants. Les enfants il connait bien, c’est sa passion à lui. Cela fait 11 ans qu’il les accompagne lors d’activités éducatives et extra-scolaires dans le village d’enfants SOS d’Aït-Ourir, près de Marrakech.

Peinture, aquarelle, théâtre, travaux manuels aucune activité n’a de secret pour Said. « Parfois nous faisons même venir des animateurs de l’extérieur pour des ateliers particuliers, précise-t-il ».

L’objectif est de donner le plus d’occasions possibles aux enfants de vivre des expériences nouvelles afin de mieux se connaître, mais aussi de se dépasser, entrer en contact avec des personnes extérieures à l’association, et se nourrir, intellectuellement et émotionnellement.

Parfois cela façonne vraiment le destin de certains enfants. Comme pour Souhail pour qui cela ne se passait pas très bien à l’école, mais qui avait pour les animaux la plus grande des passions ! L’équipe du village ainsi que sa mère SOS, à l’écoute, l’ont aidé à constituer une petite fermette dans le jardin attenant à la maison, composée de quelques poules, de lapins, d’une dinde et de quelques hamsters. Tous les jours après l’école, il leur rendait visite pour leurs soins quotidiens. Au fur et à mesure, son désir de s’occuper d’animaux n’a fait que grandir, à tel point qu’aujourd’hui, autoentrepreneur, il a réussi à monter seul son projet de ferme, grâce auquel il peut vivre et s’épanouir pleinement.

Tous les enfants ne font pas bien sûr de leur activité extra-scolaires leur chemin de vie, mais aimer des choses à l’extérieur de l’école leur permet toujours d’être plus équilibrés, épanouis, et plus aptes à travailler lorsqu’arrive le temps des devoirs et des révisions.

« On le voit bien lorsque les enfants partent en colonie de vacances à l’extérieur des villages, relate Said. Ils sont entourés d’enfants en provenance de tout le Maroc, dans un univers qui leur est complètement étranger et … ils s’y sentent comme un poisson dans l’eau ! A l’aise, dynamiques, surs d’eux je note toujours avec plaisir leur totale intégration à ce moment-là. »

Grâce à vous, des enfants peuvent vivre pleinement leur vie d’enfant. Ils ont la possibilité d’explorer, de découvrir ce qu’ils aiment, ce qui les anime et les fait rêver. Et cela, n’a pas de prix. En leur nom MERCI

 

Compétences

Posté le

3 octobre 2018