Quand donner comble autant que recevoir

Quand donner comble autant que recevoir

Le parcours de Dounia est exemplaire et porteur d’espoir pour les générations futures. Aussi, la rencontrer est toujours aussi émouvant. Depuis son entrée dans le programme de renforcement familial alors qu’elle vivait dans des conditions très difficiles avec sa mère et son jeune frère, Dounia a parcouru un immense chemin et sa vie a été transformée. Nous la retrouvons, ce soir-là, à la sortie de son travail dans une grande multinationale, alors qu’elle rentre dans son tout nouveau chez elle en ville, pour rejoindre sa maman dont elle prend soin.

Elle nous accueille avec ce large sourire qui ne quitte jamais son visage et commence avec enthousiasme le récit de ses dernières aventures… en Côte d’Ivoire.

Le trajet en lui-même était une expédition ! Dounia a pris l’avion pour la première fois ce matin-là. C’était aussi la première fois qu’elle voyageait aussi loin, et en dehors du Maroc, de surcroît. Mais la jeune fille de 24 ans était enthousiaste. Certes son entourage lui avait fait mille et une recommandations qui auraient pu l’inquiéter mais en réalité, Dounia était ravie de retrouver Léonie, son amie ivoirienne rencontrée lors de la coalition de jeunes organisée par SOS Villages d’Enfants International et de pouvoir enfin visiter le village d’enfants SOS de Côte d’Ivoire.

Dounia n’a pas hésité une seconde lorsque Léonie lui a proposé de venir chez elle, d’autant plus qu’au même moment, celle-ci organisait un évènement avec l’association qu’elle a créée pour aider les enfants en danger, et qu’elle était ravie que Dounia soit là pour la soutenir ! « J’ai adoré les quinze jours que j’ai passés en Côte d’Ivoire » raconte Dounia. « J’ai reçu un excellent accueil de la part de tout le monde sur place et j’ai été ravie de rencontrer les enfants et les jeunes au sein du village d’enfants SOS. C’était un beau moment de partage mais aussi d’émotion, » se souvient-elle. Dounia a aussi profité de son temps en Côte d’Ivoire pour aider Léonie à organiser son évènement, car il était important pour elle d’être là pour son amie et pour la cause qu’elle défend. Aidées de quelques bénévoles, elles ont organisé une grande collecte de fournitures scolaires que l’équipe s’est ensuite chargée de distribuer aux enfants.

Des vacances somme toute très solidaires pour cette jeune femme qui ne conçoit pas la vie sans venir en aide aux autres.

Car Dounia est bien placée pour savoir que la vie n’est pas toujours facile et depuis son entrée dans le programme de renforcement familial, elle n’a cessé de se battre pour réussir. Aujourd’hui, pleinement autonome, elle a réussi à force de volonté et de persévérance à avoir un toit bien à elle pour abriter sa petite famille et un travail dans lequel elle s’épanouit pleinement. Et Dounia s’est toujours fait un devoir de redonner un peu de ce qu’elle a reçu. Avec les jeunes de son ancien quartier d’abord, auxquels elle assure des cours de soutien scolaire, de communication et pour lesquels elle est une oreille attentive et une épaule encourageante; et puis avec les autres, à chaque fois que l’occasion s’en fait sentir, comme lors de ses vacances en Côte d’Ivoire.

« Je voulais que les enfants et les jeunes que j’ai rencontrés en Côte d’Ivoire puissent mesurer de leurs propres yeux que tout est possible ! Je me rends compte la chance que j’ai eue d’avoir rencontré SOS Villages d’Enfants sur mon chemin, et je veux d’une certaine manière, redonner un peu de ce que j’ai reçu » dit-elle.

Et devinez où Dounia passera ses prochaines vacances ? Oui, c’est bien cela… en Côte d’Ivoire ! « Il y a encore beaucoup de chose à voir et à faire avec l’association. » conclut Dounia « Je n’y ai pas réfléchi deux fois. D’ailleurs mon billet est déjà pris ! ». Avec des jeunes comme Dounia, vraiment, la relève est assurée !

Compétences

Posté le

1 août 2018