Par amour pour Laïla

Par amour pour Laïla

Aïcha avait à peine 18 ans lorsqu’elle rencontra Hicham, son grand amour, son âme sœur. De leur amour est née Laïla et sa vie tient du miracle. Issue d’une famille aisée de la capitale, dans laquelle elle ne manque de rien, Aïcha est en Terminale dans un lycée privé lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte. Mais, à son grand désarroi, elle ne peut confier sa grossesse à personne, pas même à sa famille. Cachée sous d’amples vêtements, elle voit son ventre s’arrondir et sent la vie grandir en elle jusqu’à ce matin – dont elle parle aujourd’hui avec tant d’émotion –  il y a 11 ans et 1 mois, où elle ressent les premières contractions. Armée uniquement de son courage, elle met alors au monde sa fille, dans la salle de bain familiale, lui apporte les premiers soins rudimentaires, et, désemparée, la ramène dans sa chambre. Lorsque la mère d’Aïcha découvre abasourdie la petite Laïla enveloppée dans un linge sur le lit de sa fille, son sang ne fait qu’un tour et elle envisage immédiatement les solutions qui vont permettre de sortir la famille de ce qu’elle considère être une très grande honte.

C’est ainsi que Laïla, âgée de quelques jours, nous est confiée et qu’elle grandit depuis 11 ans sous l’amour et la protection d’une mère SOS dans l’un de nos Villages d’Enfants SOS.

Les années ont passé, Aïcha s’est mariée et a eu un second enfant, mais pas un jour ne s’est écoulé sans qu’Aïcha pense à sa fille, sans qu’elle nourrisse en secret l’espoir de la revoir un jour et de la serrer à nouveau dans ses bras. Jusqu’à ce matin d’avril, où fermement décidée et forte de son amour pour sa fille, cultivé en secret pendant tant d’années, Aïcha nous a contactés pour nous livrer son histoire et demander à voir sa fille. Dans un premier temps, Laïla, qui des années durant a cherché à connaître ses origines, a pourtant très mal vécu cette irruption soudaine dans sa vie de sa mère biologique. Mais grâce au travail remarquable de M. Melali, psychologue qui accompagne avec cœur les enfants du village, mère et fille ont parcouru un long chemin vers cette inoubliable journée où elles se sont revues pour la première fois au village d’enfants SOS.

Les rires et les larmes ont ponctué leur rencontre, l’émotion était palpable et l’affection immédiate que Laïla a porté à son petit frère biologique est le plus beau cadeau qu’elle pouvait faire à leur maman comblée de voir son rêve se réaliser enfin.

Il est encore tôt pour décider si Laïla retournera vivre auprès de sa mère biologique, mais Aïcha sait que plus rien ne la séparera désormais de sa fille, que celle-ci grandira dans son amour et sa bienveillance et qu’elles rattraperont ensemble les années d’éloignement dont elles ont, toutes deux, tant souffert et que la  société leur a fait payer au prix fort.

Compétences

Posté le

15 avril 2016