Le marathon de Sara

Le marathon de Sara

 

Sara* avait 7 ans lorsqu’elle est arrivée dans l’un des villages d’enfants SOS du Maroc. C’est pendant les grandes vacances que la petite fille a intégré la maison de la mère SOS Hajiba, déjà composée de 6 enfants, et c’est aussi durant cette période que Hajiba a décelé certaines lacunes scolaires chez la petite fille.

Après plusieurs recherches et bilans chez l’orthophoniste, il s’est avéré que Sara, malgré son âge relativement avancé n’avait jamais été, ou de manière très décousue au jardin d’enfants. La petite fille n’avait tout simplement pas les acquissions usuelles de base pour entrer en première année de primaire. Un grand plan de remise à niveau a alors été mis en place pour Sara à travers des cours de soutien pour la petite fille à la maison.

« Ce n’était pas facile au départ raconte Hajiba, mais Sara a une volonté incroyable, et dès qu’on l’encourage elle fait de son mieux pour bien faire. »

De séances d’écritures en séances de pré-lecture ou d’apprentissage des chiffres, la petite fille avançait doucement mais sûrement. Tous les jours après le goûter, Hajiba reprenait avec Sara ce que la petite fille avait appris la veille et les vacances se sont déroulées au rythme des nouveaux apprentissages de la petite, qui y mettait tout son cœur. A la rentrée, sa maîtresse a été informée de la situation de la Sara. Et tout le monde à l’école, comme au village ou à la maison a redoublé d’efforts pour la soutenir.

Mais celui qui sans doute a joué le plus grand rôle dans les progrès réalisés par Sara a très probablement été Safouane* son frère de cœur. Safouane, d’un an son cadet, s’est retrouvé dans la même classe que Sara en CP. Il ne fallut pas longtemps aux deux enfants pour devenir comme les deux doigts de la main, et une saine émulation s’est installée entre eux. Sara ne voulait pas rester à la traîne par rapport à son frère alors elle redoubla d’efforts, bien récompensés !

Et cette année Sara a fait son entrée en CE1 ! Les progrès réalisés par la petite fille depuis son entrée au village d’enfants SOS sont énormes. La petite fille sait maintenant lire sans aucun problème, et elle se porte souvent volontaire lorsque la maîtresse demande d’aller au tableau pour corriger les exercices. Certes, il lui reste encore quelques lacunes à combler en français mais ses professeurs ne doutent pas une seule seconde que son implication et son dynamise en viendront très vite à bout.

Cet avenir redessiné, c’est à vous que Sara le doit. La petite fille à qui la vie n’avait pas permis d’aller à l’école a fait cette année sa deuxième rentrée en tant qu’élève de primaire, fière de porter son uniforme à nouveau, pour rejoindre la classe.

En son nom, et au nom de tous ceux dont vous portez l’avenir, Merci.

* les prénoms ont été changés pour préserver la vie privée des enfants

 

Compétences

Posté le

20 octobre 2017