Le 29 juin 2019, SOS Villages d’Enfants Maroc a organisé son « Forum des Jeunes » à la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Services de Marrakech. Objectif : soutenir l’insertion socio-professionnelle des jeunes bénéficiant de la prise en charge de l’association au sein et en dehors des Villages, grâce aux métiers verts et à l’entreprenariat.

Plus de 50 de nos jeunes et 25 d’associations partenaires ont rencontré de nombreux professionnels et entreprises participant à l’évènement.

Ce qui a marqué cette journée, ce sont plusieurs panels sur l’entreprenariat, l’auto-emploi, les nouveaux métiers verts ainsi que des rencontres speed-meeting jeunes/entreprises.

Une rencontre fructueuse pour se projeter dans l’avenir sûrement et sainement

Les métiers du développement durable constituant une opportunité d’inclusion socio-professionnelle, beaucoup de rendez-vous jeunes/entreprises ont été réalisés durant cette journée. Ce qui a permis aux jeunes venus avec leurs CV d’optimiser leur visite en mettant déjà un pied à l’étrier et décrochant soit un stage, soit un entretien formel avec à la clé peut-être, leur premier emploi.

 

« Depuis sa création, SOS Villages d’Enfants Maroc met tout en œuvre pour favoriser l’insertion professionnelle.

Notre vocation est avant tout de permettre à nos jeunes de s’intégrer pleinement dans la société et de devenir des citoyens à part entière, engagés dans la communauté »,                            

Béatrice Beloubad, Directrice Nationale de SOS Villages d’Enfants Maroc

 

Le travail de fond que mène depuis de longues années notre association pour rendre le marché de l’emploi accessible aux jeunes qu’elle soutient, a donné ses fruits. En effet, aujourd’hui, 80%* de ces jeunes sont complètement autonomes et ont trouvé un emploi.

« Ces résultats sont encourageants, mais il ne faut pas relâcher nos efforts. Les chiffres reflétant le chômage au Maroc montrent que ce sont les jeunes qui sont le plus touchés (63,7% des chômeurs sont âgés de 15 à 29 ans – Source : HCP)…. J’en profite pour faire un appel à toutes les entreprises, institutions, collaborateurs, qui désireraient s’engager auprès de nos jeunes par du mentoring, une aide à l’insertion, un soutien grâce à leurs réseaux professionnels… Ce n’est qu’ensemble que nous parviendrons à donner une chance à ces jeunes qui feront le Maroc de demain », a conclu Mme Beloubad.

 

*Taux de capacité des jeunes à s’insérer dans un emploi [Nombre de jeunes sortant de la prise en charge et qui ont eu un emploi au cours de leur période d’insertion (18 mois)] / [Nombre total de jeunes sortant de la prise en charge] : 100 %.