Notre histoire

Tout commence en 1949…

Dans une Europe dévastée, 2 000 000 d’orphelins émergent des décombres. Accueillis dans des orphelinats de fortune, frères et sœurs sont bien souvent séparés. Aucun aîné pour essuyer les larmes des cadets, pas de grande sœur pour rassurer l’enfant bouleversé par un cauchemar…

Ému par la détresse de ces enfants, le Docteur Hermann Gmeiner crée le premier Village d’Enfants SOS. Son projet : redonner à des frères et sœurs orphelins, abandonnés ou séparés de leurs parents, le bonheur de grandir ensemble dans la chaleur et la sécurité d’une nouvelle vie de famille.

Naissance d’une Vocation

Sixième enfant d’une famille paysanne qui en comptait neuf, Hermann Gmeiner perd sa mère à l’âge de cinq ans, sa sœur aînée Elsa joue dès lors le rôle de substitut maternel pour la fratrie, sauf pour Anton, dernier des garçons et adopté par un oncle.
En 1946 Hermann Gmeiner entame des études de médecine qu’il finance en donnant des cours particuliers ou en travaillant à la clinique universitaire d’Innsbruck. Il convainc à l’époque 16 adolescents de former une « troupe de choc » (Stoß-Trupp) pour lutter contre la misère des nombreux orphelins et enfants apatrides victimes de la guerre. Hermann Gmeiner arrive vite à la certitude que foyers et institutions ne sont pas la bonne solution, sa propre expérience le conduit à suivre la voie tracée par sa sœur Elsa : construire une maison pour ces enfants avec une mère qui leur offrirait un vrai « foyer » dans un vrai village d’enfants (Kinderdorf)… il faut donc construire plusieurs maisons.

Dès février 1948, Hermann Gmeiner présente son idée à toutes les institutions possibles et imaginables, on lui rit au nez quand on ne le met pas à la porte. Il crée une association et trouve ses premiers appuis dans son cercle de connaissances. Le 25 avril 1949, l’Assemblée Générale constitutive adopte les buts de l’association baptisée Societas Socialis, nom qui contient en germe le futur sigle SOS.

Le premier village d’enfants SOS est ainsi fondé en 1949 à Imst, en Autriche.

SOS Villages d’Enfants Maroc

En 1985 s’ouvrait le premier village d’enfants SOS au Maroc, à Aït Ourir près de Marrakech. Furent alors accueillis les premiers enfants, en provenance des orphelinats du Royaume, avec pour mission de leur apporter la chaleur d’un foyer et de les accompagner sur la voie de l’autonomie.

Plus de 30 ans plus tard, ce sont plus de 1 000 enfants qui bénéficient de ce modèle de prise en charge unique pour devenir des adultes responsables et insérés dans la vie active.