A l’occasion de la journée de la Famille, célébrée le 17 mai, les 5 villages de l’association SOS Villages d’Enfants ouvriront leur porte au grand public pour fêter cette journée dans la joie et la bonne humeur. Laquelle coïncide avec le 30ème anniversaire de SOS Villages d’Enfants au Maroc. L’association, qui oeuvre pour le bien-être des enfants, a vu au fil des années de nombreux enfants grandir, suivre des études, puis intégrer le monde du travail.  Ils sont parfaitement insérés dans la société. «84% de ces jeunes sont pleinement insérés et ont trouvé leur place dans la société (c’est-à-dire qu’ils ont un toit et un emploi). Nombre d’entre eux ont de plus fondé leur propre famille et ont des enfants», expliquent les responsable de l’association.

L’association accueille des enfants abandonnés, qu’elle accompagne dès le bas âge, jusqu’à ce qu’ils deviennent adulte. En leur offrant un cadre familial et des conditions de vie dignes, SOS Villages d’Enfants mise sur l’épanouissement de l’enfant pour en faire un adulte accompli. Cette prise en charge dure en moyenne 17 ans pour l’ensemble des enfants que l’Association a pris en charge jusqu’à présent. La force et le succès du modèle SOS, selon la direction de l’association, résident dans son caractère unique qui s’articule autour de trois piliers fondamentaux : Un environnement familial, sécurisant et protecteur pour l’enfant, un suivi personnalisé et individualisé, et des relations fiables et durables avec des adultes professionnels et engagés.

Par ailleurs, en vue de venir en aide à plus d’enfants, de s’ouvrir sur son environnement et de permettre à des familles vulnérables de prendre correctement en charge leurs enfants, SOS Villages d’Enfants développe depuis 10 ans des programmes de renforcement de la famille dans les quartiers défavorisés de Casablanca, Imzouren et El Jadida.

Enfin, pour optimiser son action, et faire face à la demande, l’association a besoin en permanence de lever des fonds pour mener à bien sa mission. Chaque jour, 24 enfants sont abandonnés, ce qui représente 13 naissances sur 1 000, et viennent grossir les rangs des orphelinats. Ce sont ainsi des dizaines de milliers d’enfants qui sont en besoin de protection familiale au Maroc, selon les résultats des études ‘’le Maroc des mères célibataire’’  d’INSAF (2010) et ‘’Enfance abandonnée au Maroc‘’, de l’UNICEF (2010).

Le programme de parrainage représente est un complément important dans le fonctionnement de l’association. « Un enfant parrainé est un enfant sauvé» car c’est l’assurance pour l’association que chaque mois, elle sera en mesure de subvenir à une partie de ses besoins. « A partir de 100 dirhams par mois, vous pouvez devenir parrain ou marraine SOS et participer ainsi à sa prise en charge», explique-t-on à l’association. Rendez-vous alors dans les 5 villages de l’association, à partir de 14 h, pour célébrer la journée de la famille et pour un geste solidaire.

Source de l’article : La Nouvelle Tribune