Financer l’achat d’un appartement au profit des enfants de SOS Villages d’Enfants est le principal objectif de la caravane du cœur lancée mercredi dernier à Casablanca.

Dans le cadre de ses engagements en matière de responsabilité sociale, McDonald’s Maroc franchit une nouvelle étape dans son soutien à l’association SOS Villages d’Enfants en lançant une campagne d’envergure afin de financer l’achat d’un appartement en zone urbaine de Casablanca au profit des enfants de l’association. «Sur le web et les réseaux sociaux, une plateforme de collecte de dons sera proposée à tous ceux qui suivent notre restaurant. Chaque internaute qui partagera sur sa page Facebook mais aussi via Twitter l’une des cinq vidéos mettant en scènes les cinq axes principaux du partenariat entre nous et l’association engagera l’enseigne à hauteur de 10 DH. Le montant ainsi collecté servira au financement de l’appartement au profit des enfants de SOS Villages d’enfants, McDonald’s Maroc s’engageant pour sa part à hauteur de 300.000 DH», souligne Driss Alami, directeur général de la chaine de restauration au Maroc.

Une grande campagne d’information sera mise en œuvre pour faire davantage connaitre SOS Villages d’enfants, sa mission, ses réalisations et ses perspectives d’avenir pour inciter le grand public à accompagner McDonald’s Maroc dans son soutien à l’association. «À travers cette nouvelle opération, nous souhaitons renforcer notre partenariat avec SOS Villages d’enfants. Aujourd’hui, McDonald’s Maroc parraine près de 200 enfants chaque année et des urnes au profit de l’association sont placées dans tous les restaurants pour collecter des fonds auprès des clients», indique Driss Alami. Et d’ajouter : «Dans le cadre de notre partenariat avec SOS Villages d’enfants, qui dure depuis plus treize années, nous avons également financé la construction d’une maison dans chacun des villages à Agadir et El Jadida, et équipé des salles de musique dans tous les villages SOS au Maroc. Enfin des stages d’insertion professionnelle sont régulièrement proposés aux jeunes de l’association au sein des restaurants».

 Source de l’article : Le Matin