Gad Elmaleh

Parrain officiel de SOS Villages d’Enfants au Maroc

« Mobilisez-vous, pour un Maroc plus juste envers ses enfants, faites des dons et participez à offrir une enfance digne et un avenir à des centaines d’enfants. Ensemble, nous pouvons faire beaucoup pour notre pays ». Gad Elmaleh, septembre 2011

Lors de sa venue au Maroc en septembre 2011 pour une série de spectacles, l’artiste franco-marocain Gad Elmaleh avait annoncé sa décision de s’engager pour la cause des enfants en devenant le parrain officiel de SOS Villages d’Enfants au Maroc. La veille de son premier spectacle il avait pris le temps de passer une demi-journée en compagnie des enfants du Villages d’Enfants SOS de Dar Bouazza qui lui ont fait découvrir leur cadre de vie et leur famille SOS.

Le choix du Maroc pour concrétiser son engagement n’est pas innocent puisque c’est au Maroc que Gad Elmaleh a passé toute son enfance, c’est au Maroc qu’il a forgé ses rêves. Tel un grand frère qui a réussi, il souhaite être porteur d’espoir pour tous les enfants de l’association et leur a adressé ce message fort : « je suis un enfant de Casa. C’est à Casa que j’ai eu des rêves. Si vous avez des rêves, ils vont se réaliser. Je suis là pour vous aider. C’est le début d’une grande histoire ».

Gad Elmaleh, un parrain au cœur d’or

« Je suis le parrain de SOS Villages d’Enfants et nous allons prochainement organiser un gala pour lever des fonds et aider ces enfants »… voilà ce qu’a déclaré Gad Elmaleh lors d’une conférence de presse, quelques heures après sa visite du village d’enfants SOS de Dar Bouazza.

Le 13 septembre 2011 à Dar Bouazza, la magie était au rendez-vous entre les enfants et Gad Elmaleh, qui a pris conscience de la qualité du travail accompli et de l’engagement de tous pour offrir à ces enfants la chaleur d’un foyer.

Cette visite était attendue et espérée depuis quelques temps déjà, grâce à une collaboratrice, qui a rencontré par hasard Gad Elmaleh devant un hôtel casablancais. Elle l’interpelle, et alors que Gad Elmaleh s’attend comme il nous l’a confié à une demande d’autographe, celle-ci lui parle des enfants pris en charge par l’Association… Un premier déclic dans l’esprit de l’artiste, un premier pas qui peu à peu va grandir jusqu’à cette journée, cette fameuse journée du 13 septembre 2011.

A Dar Bouazza, les enfants ont tenu à préparer un spectacle pour leur artiste préféré : musiques et chants marocains, chorégraphie sur une chanson composée et interprétée pour l’occasion sous le titre « ça m’éclate », et adaptation du célèbre sketch de Gad Elmaleh « la chèvre de M. Seguin » par les enfants eux-mêmes ! Gad Elmaleh a assisté au spectacle, ému et enchanté.

Avant de repartir, il s’est même fait prêter une guitare, et avec une générosité immense, a demandé aux enfants de se joindre à lui pour chanter son célèbre « Fais Dodo ». Un moment que les enfants du village d’enfants SOS de Dar Bouazza ne sont pas prêts d’oublier…

En février 2013 et en marge de ses spectacles officiels à Marrakech et Rabat, Gad Elmaleh a eu à cœur de renouveler son engagement pour les enfants de SOS Villages d’Enfants dont il est le parrain officiel depuis plus de 5 ans.

Lors de la première soirée de Gala, en 2012, pendant laquelle il avait réussi à mobiliser un public restreint mais extrêmement généreux autour de la cause des enfants, Gad Elmaleh s’était engagé à réitérer… C’est avec la même générosité qu’il est revenu sur scène, et qu’il a mobilisé avec lui des artistes de renom que sont Nikos Aliagas, Miz et Kamel le Magicien pour animer une nouvelle soirée très exclusive sous le signe de la solidarité afin de permettre à l’Association de lever une partie des fonds nécessaires à l’accomplissement de sa mission.

De son engagement pour la cause de SOS Villages d’Enfants, Gad Elmaleh parle avec enthousiasme et beaucoup de cœur. Pour lui, être un artiste engagé ne se limite pas, comme il le dit « à juste mettre son nom et sa photo et à signer sur des affiches ». Et il ajoute « En tant que parrain, je souhaite que mon parrainage soit utile et concret car le nerf de la guerre pour les associations reste la problématique du financement. J’ai toujours voulu faire quelque chose pour les enfants de mon pays et pour cette raison, je ne manquerai pas de m’engager sur tous les fronts pour aider et soutenir les enfants de SOS Villages d’Enfants ». Au cours d’une soirée pleine d’émotions, les invités ont pu apprécier l’interprétation musicale des enfants du village d’enfants SOS d’Ait Ourir de la chanson marocaine « Bent bladi » et écouter le témoignage touchant d’une mère SOS du village d’enfants SOS de Dar Bouazza, entourée de ses 7 enfants. Gad Elmaleh a ensuite captivé le public avec son humour pétillant, élégant et tout en finesse. À sa manière inimitable, Gad Elmaleh, entouré de Miz et de Nikos a convaincu l’assistance de se mobiliser à son tour pour aider les enfants à travers une vente aux enchères de 8 pièces d’exceptions (montres, œuvres d’art, guitare de Gad Elmaleh …).

C’est avec le sentiment d’avoir partagé avec Gad Elmaleh bien plus qu’un spectacle que les convives conquis par l’homme engagé ont quitté la soirée si bien nommée « Gad, entre amis…» !