SOS Villages d’Enfants Maroc

35 ans au service des enfants sans soutien familial

2200

enfants environ soutenus et accompagnés

20

ans de durée moyenne de prise en charge

84%

de jeunes autonomes

150

nouveaux enfants vont intégrer les programmes en 2020

L’association SOSVE Maroc membre de la fédération SOS-Kinderdorf International a été créée en 1985. Reconnue d’utilité publique et placée sous la Présidence d’Honneur de Son Altesse Royale La Princesse Lalla Hasnaa, elle est dirigée par un conseil d’administration renouvelable tous les 3 ans.

Le concept SOSVE est basé sur la prise en charge d’enfants privés de soutien parental, dans une famille reconstituée avec une mère éducative. Il se traduit par la construction d’un ensemble de maisons appelé « Village » dans lequel grandiront ces enfants (8 par maison) sans séparation de la fratrie. L’unicité de ce concept réside dans le soutien à long terme des bénéficiaires jusqu’à l’âge adulte et leur insertion socio-professionnelle. Il se démarque également par la qualité de l’éducation (suivi individuel), un système de financement qui repose sur le parrainage et des dons réguliers, la formation continue du personnel éducatif.

Réalisations

1985 : le premier Village a ouvert ses portes à Aït Ourir à 40 km de Marrakech. 9 maisons familiales. 9 mères SOS secondées par 5 assistantes familiales. 1 directeur du Village et une équipe pluridisciplinaire. 1 jardin d’enfants accueillant les enfants dès 3 ans ainsi que ceux des populations avoisinantes. Ateliers éducatifs de couture, menuiserie, informatique.

1989 : 2ème Village à Imzouren à 18 km d’Al Hoceima : 5 maisons. 5 mères SOS. 2 assistantes familiales, 1 directeur du Village. 1 jardin d’enfants, 1 école primaire.

2000 : 3ème Village à Dar Bouazza à 30 km de Casablanca : 5 maisons. 5 mères SOS. 2 assistantes familiales. 1 directeur, 1 jardin d’enfants avec classes de petite, moyenne et grande section, pouvant accueillir 100 enfants. Des ateliers éducatifs d’art plastique, informatique, une bibliothèque. Un terrain de sport. Un centre de formation régional.

2006 : 4ème Village au centre de la ville d’El Jadida : 6appartements familiaux et 2 appartements intégrées. Des ateliers éducatifs numérique, une grande salle polyvalente servant pour les activités des enfants. 

2008 : 5ème Village au cœur de la ville d’Agadir : 10 maisons. 10 mères SOS. 5 assistantes familiales. Avec un terrain de sport mis durant la semaine à la disposition des écoles environnantes, des ateliers éducatifs. 

SOSVE a accueilli au sein de ses villages, des enfants présentent des besoins spécifiques - déficience mentale légère ou moyenne, troubles du comportement, polyhandicap - et sans soutien familial. Un projet d’envergure leur a été dédié, un espace qui les accueille jusqu’à la fin de leur vie, avec un équipement adapté et un personnel formé.

2002 : Ouverture du Lieu de Vie, attenant au Village de Dar Bouazza : foyer d’hébergement et centre d’aide par le travail. 27 adultes bénéficiaires. Appartement de 2 ou 3 places, refectoire, salle de permanence, ateliers éducatifs, terrain/ferme agricole à des fins pédagogiques, terrain de sport, aire de jeux. 1 directeur, une équipe pédagogique, des moniteurs techniques des intervenants externes surtout en ce qui concerne le suivi médical. Au programme : enseignement des techniques d’expression, de travaux manuels, soutien scolaire, sorties de socialisation, organisation de jeux et activités sportives.

Arrivés à l’adolescence, les enfants sortent des Villages et sont orientés soit vers les appartements de suivi des jeunes, soit vers des habitations encadrées - chambres individuelles - ou des internats de collèges. Là, ils poursuivent leurs études et, encadrés par des éducateurs, font l’apprentissage de l’autonomie pour se préparer à quitter l’association. Parallèlement, de nouveaux enfants prennent leur place dans les maisons des Villages.

1993 : Ouverture de 2 premiers foyers à Marrakech. Suivis de 2 foyers à Casablanca. Puis, 2 à Settat et Taza. En tout, 8 foyers ont été consacrés à nos étudiants englobant les villes de Fès, Salé, Mohammedia, Meknés. Actuellement 5 appartements des jeunes restent actifs à Marrakech, Casablanca, Mohammedia, Salé.   

L’éducation de qualité dès la petite enfance étant une priorité, SOSVE a décidé de construire ses propres écoles sachant que 3 des Villages en zone rurale possèdent un jardin d’enfants. L’enseignement dispensé et l’encadrement ont été les clefs du succès de ces structures pédagogiques qui ont également profité aux populations avoisinantes. Aujourd’hui, chaque Village possède 1 salle d’informatique.

2003 : Construction de 2 écoles, une à Aït Ourir et une à Imzouren : 3 années de préscolaire et six de primaire. Enseignement et outils pédagogiques innovants : petite classe, suivi individuel, ateliers éducatifs.

Dans le cadre de sa participation au développement social, SOSVE s’est engagée dans la scolarisation des jeunes filles du monde rural afin de lutter contre l’abandon scolaire et le travail domestique. L’association a favorisé, par le financement et la proximité des établissements, la poursuite de leurs études et leur insertion socioprofessionnelle.

2002-2012 : Prise en charge d’un centre social à Imouzer du Kandar, Sefrou : 60 jeunes filles lycéennes encadrées par des éducatrices ont été insérées dans la vie active.

SOSVE n’a pas hésité à se renouveler pour répondre aux besoins de communautés vulnérables, familles en majorité monoparentales, femmes seules en détresse afin de préserver la cellule familiale. Objectif : soutenir en amont ces populations afin de sauver leurs enfants de l’abandon, la déscolarisation, le travail précoce, l’errance, les abus. Une nouvelle approche préventive qu’elle a concrétisée dans ses programmes de renforcement des familles (PRF).

Depuis 2005 : Lancement de nombreux PRF à Casablanca, El Jadida, Imzouren et Dar Bouazza. Type de soutien => Enfants : alimentation, habillement, scolarité, soins médicaux, état civil, activités parascolaires ; Mères : offre de formations professionnelles pour s’insérer dans la vie active. Durée : 3 à 5 années.

Dans le but de contribuer à l’absorption d’une masse importante de l’enfance en danger – sans soutien familial, enfants de la rue, enfants en contact avec la loi & autres – SOSVE s’est engagée auprès des instances gouvernementales dans un plaidoyer pour le développement de formes familiales alternatives non institutionnelles telles les familles d’accueil, et la mise en place d’un cadre juridique et procédural.

A partir de 2014 : Expérimentation avec le placement de pré-adolescents des Villages dans des familles d’accueil. Formation & Rétribution des familles. Suivi professionnel de l’équipe SOS dédiée. Résultats concluants avec une intégration réussie.

BILAN CHIFFRES

1051

enfants dont les adultes devenus indépendants ont été pris en charge dans les 5 Villages du Royaume, chacun pour une durée moyenne de 20 années

1137

enfants ont été soutenus
et 463 mères formées.
80% sont autonomes.

498

enfants devenus adultes, indépendants et insérés socio-professionnellement

91

mères SOS ayant travaillé et été formées au sein de l’association

118

assistantes familiales ayant travaillé et été formées au sein de l’association

25

collaborateurs encadrants des enfants/jeunes/familles par Village



Après 35 ans : une première génération d’enfants devenus adultes a quitté la prise en charge de l’association avec un taux d’insertion de 84%. 150 nouveaux enfants vont intégrer les programmes en 2020.

SOS Villages d'Enfants Maroc

Aucun enfant ne devrait grandir seul. Chaque enfant a le droit de grandir au sein d’une famille qui lui apporte affection, respect et protection. Chez SOS Villages d’Enfants, nous donnons un cadre familial à des enfants qui n'en ont pas ou qui risquent de la perdre et nous les aidons à bâtir leur avenir.

Bureau National
Résidence Abdelmoumen,
Imm 4 Apt 10, Prolongement Bd Bir Anzarane
BP 1275 Derb Ghallef
20 150 Casablanca

Tél : +212 5 22 77 72 85 / 80
Email : info@sos-maroc.org
Site web : www.sos-maroc.org